Archives des tags : verbe

Pour quelle raison, avec… S !

20 juin 2014

0 Commentaire

Bonjour à Toutes et Tous :)

Préambule
J’emploie le tutoiement par cordialité (cordialité signifie : qui vient du coeur) sans oublier le respect de l’Autre, la lectrice ou le lecteur !
Les  »  » guillemets sont là pour indiquer que le mot est peut-être pris, dans un sens moins restrictif que sa définition, tout comme les … fameux points de suspensions… 
Bien entendu, je comprends que cela puisse te déplaire, et que tu sortes en courant… c’est loin… très loin d’être grave, car il y a d’autres choses dans la Vie, qui le sont !

Pour quelle raison mets-je un S, lorsque j’écris à l’impératif le verbe chanter : « chantes ! » ?

Pour la simple et bonne raison, que je considère qu’il y a une erreur, qui remonte à… ? mystère et bulle de gomme ;)

Là n’est pas la question… pour savoir le pourquoi je m’insurge contre ce que je considère une erreur, c’est de mettre le verbe, au pluriel !

Avec l’exemple que j’ai pris, le verbe chanter, au singulier certains veulent nous faire croire qu’il s’écrit à l’impératif « chante », et qu’au pluriel, il devient comme par magie à la seconde personne du pluriel « vous » : chantez !

Or, lorsque je m’adresse à une personne et que je lui donne un ordre « impératif » comme le verbe « chanter », si je la connais, je l’interpelle en lui disant : chantes !

Et, si elle m’est inconnue, je lui indique : chantez !

Tu me suis toujours… ? :)

Je continue ma démonstration :)

Puisque je connais cette personne, je peux aussi lui dire : « tu chantes ! »

M’étant inconnue, je peux lui dire : « vous chantez ! »

Donc, à mon humble… très humble avis, cette règle est inexistante, et avait peut-être une raison d’exister, toutefois, elle est devenue obsolète à ce jour !

 

 

Certains m’ont fait remarquer ma soit-disant erreur… en argumentant sur le S euphonique, très bonne idée, tu vas comprendre plus loin ;)

Avant d’aller plus loin, je donne la définition du terme euphonique, tirée de http://www.cnrtl.fr/definition/academie9/euphonie

XIVe siècle. Emprunté, par l’intermédiaire du bas latin euphonia, « douceur de prononciation », du grec euphônia, deeu-, « bien », et phônê, « voix, son ». Harmonie de sons agréablement combinés, par opposition à Cacophonie.LINGUIST. Qualité des combinaisons de sons considérées comme agréables à entendre ou faciles à prononcer.L’élision et la contraction de l’article défini peuvent s’expliquer par la recherche de l’euphonie.

Complété (de nos cousins Québécois, Amitiés à Eux ;) )   par http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?T1=s+euphonique&T3.x=7&T3.y=12  qui indique que devant les pronoms en et y, il faut mettre un S… !!!

Pour quelle raison faire simple, lorsque nous pouvons faire compliquer ? !!!

 

 

Voilà, tu as compris, pour toutes ces règles qui aiment à se contredire, faire injure à la comprenette… je continuerai, à mettre un S, à l’impératif singulier !

 

Cordialement

LeBlogDesBonnesQuestions

Blog rémi gaillard |
Le résumé des meilleurs con... |
Code Promo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lastucieux
| Petit Journal de Lattes
| robertini12